Biographie de Nazim Hikmet

Né le 15 janvier 1902 à Thessalonique. Heybeliada fini Bahriye mektebi. Alors qu’il était un officier de pont dans le croiseur Hamidiye, il a quitté l’armée pour des raisons de santé, tout en libérant ses premiers poèmes.

 

Au début du 1921, il a été nommé professeur à Bolu, pour participer à la guerre de libération.

 

Plus tard, il est allé à Moscou via Batoumi et a été écrit à l’Université communiste des travailleurs de l’est (KUTV). Il a étudié la science politique et l’économie ici.

 

Il est rentré chez lui en 1924. Il est retourné à l’Union soviétique quand on lui a demandé d’aller en prison pendant quinze ans à cause de ses écrits et poèmes publiés dans le journal Light.

 

1928 il a profité de la Loi d’amnistie et est retourné dans la patrie. Il a commencé à travailler dans le magazine lunaire illustré.

 

En 1932, il a été condamné à quatre ans de prison, mais cette fois il a profité de l’amnistie pour la dixième année. Il a fait du journalisme, a travaillé dans les Studios de cinéma.

 

En 1938, il a été condamné à 28 ans et 4 mois de prison pour avoir prétendu la promotion de l’armée et de la marine. Il dormait dans les prisons de Cankiri et Bursa. S’il a été libéré en 1950, il n’était pas constamment surveillé; La possibilité de publier leurs livres et de jouer à leurs jeux. Quand il fut décidé de s’enrôler, la Roumanie retourna à Moscou.

 

Il a été retiré de la citoyenneté T.C. en 1951.

 

Le 3 juin 1963, il a dit adieu à la vie à la suite d’une crise cardiaque. Il a été enterré au cimetière Novodeswitches Ye à Moscou.