La liberté à combattre

Ils sont revenus avec leurs livres, leurs chansons, leurs drapeaux,
C’est une vague de vagues,
Ils marchaient sur les ténèbres.
Ils ont encore traversé les cases.

 

Si vous êtes un martyr à Beyazit
Silkinip levé de la poignée,
et porter sa plaie comme un soleil dans sa main
C’était la magie de Sahmeran.

 

Ce n’est pas ce jour-là, c’est un drapeau.
Ecoutez, les coyotes que vous entendez hurlent.
On emmerde les rangs, les gars,
Cette lutte contre fasism, ce combat est un combat pour la liberté.

 

1962
Nazım Hikmet Ran