La mort du russe

1917
Sept …
Doux et profond
La voix de Lénine:
« hier, c’était tôt, tard demain »
«le temps est OK aujourd’hui», dit-il.
Travailleurs Yagli:
« aujourd’hui! »
La tranchée qui tue la mort de la faim:
« aujourd’hui! »
Lourds
Acier
Kan
Avec les boules Avrora:
«aujourd’hui!» dit-il,
« aujourd’hui! »
……………
…….
……….
……………..
Maintenant
Quel Palais d’hiver
Le son soyeux des jupes ivres,
Que faites-vous de la prière folle dans les cloches de Pâques?
Quelle est la chaîne de routes de Sibérie …
Maintenant
Il ne va pas être dans des verres de vodka.
Moustache Simonnet jaune, coton.
Comme une poignée de sang sur le sol.
Il ne brûle pas,
Barbes vierges
Les mugic qui sont morts de faim.
Maintenant
Ne décidera pas rues Karli
Passer comme un vent noir
Des pulls du tsar.
Ne sera pas affaissement des femmes
Cheveux sanglants:
De la Mizrakas des Cosaques Kalpakli.
Ailes brûlées, aigle à deux ailes,
L’ennemi est sur le terrain,
mort.
Sur la glace de la mer Baltique glaciale
Une fenêtre était couverte.
ouvert une fenêtre ….
1917
Sept …
Nazım Hikmet Ran