Nazım Hikmet

Moustache automatique

J’ai été un naturel en 1902. Je ne suis jamais revenu à la table. Je n’aime pas y retourner. J’étais le petit-fils du Pacha à Alep dans les trois lois. 10 9 à Moscou, un étudiant de l’Université communiste Kirk à neuf à nouveau à Moscou Tseka hospitalité du parti Et j’ai été un divers […]

>>

Écrit pour Piraye: 21-22 heures

Quelle belle chose à retenir: Des nouvelles de la mort et de la gloire, Dans Et tandis que Yassim Kirki est passé …   Quelle belle chose à retenir: La main qui a été oubliée sur un sable bleu et les cheveux Au coeur du sol d’Istanbul … Il est comme une seconde personne dans […]

>>

Le Crib

C’est son berceau Un berceau portatif. que tous les matins Il est sorti d’ici. Et tous les soirs C’est là qu’ils ont résolu les pieds mouillés. J’ouvre Un par un Vos livres. Vendeurs Sur Il y a une trace de ses mains. À l’intérieur de la fenêtre Dormir sur le berceau C’est son berceau Un […]

>>

Quatrains

Section 1   Quand vous voyez un vrai Royaume, ce n’est pas un glissement de terrain, Sans une mouche, il n’a pas été créé, Et le plus spectaculaire de ce qui reste de la chair de votre fille: «Image Hemi Zillest …» il ne commence pas … 2   Ce que mon âme était devant […]

>>

Saule pleureur

Écoulement d’eau Montre leur la bouche du flic. Le Salone mangeait leurs cheveux dans l’eau! Brûler des épées maigres à la Sears en multipliant Il était dans les cavaliers rouges où le jour a coulé! Plusieurs Comme Bird to One Comme un coup de feu De la kanadi Un cheval blessé A roulé! Bagirmadi, N’a […]

>>

Jaune paille

Avec mon profond respect pour Vera Tulyakova   Je   L’heure de l’aube n’est pas annoncée. Il neigeait J’étais sur le côté de mon manteau. Il n’y avait personne d’autre sur la plate-forme. Une des fenêtres du wagon dormant devant moi. Le rideau était entre Une jeune femme dormait dans la couchette inférieure dans le […]

>>

Nos chansons

Notre chanson Doit être dans les rues de la Varos. Notre chanson Rester en face de nos maisons Frapper le verre C’est les mains des portes, Jusqu’à ce que la douleur, Portes Jusqu’à ce que vous ouvrez les bras attachés … Nous ne comprenons pas La seule chanson Agzin. Chaque nuit de deuil Chaque jour […]

>>

Village Turc

Apprenez du sol Qui sait sans un livre. Pleurer comme Hodja Nasreddin BAYBURTLU sourit comme son esprit. Ferhad Mohammed Ali et Kel. Son étrange sérine, qui apparaît sur la route La mère, les pères, couper l’espoir, Le majordome va lui donner le jeu. Le Bazar est inondé, Il prend la main, L’aile se brise Reste […]

>>

Trois Selves

ll y avait trois cyprès devant ma porte. Trois cyprès. Le Selviler se balançait dans le vent. Trois cyprès. Racines sur le sol, dans les étoiles Trois cyprès. Le selviler se balançait dans le vent. Trois cyprès. Une nuit, la maison de l’ennemie Bast. Trois cyprès. J’ai été tuée dans mon lit. Trois cyprès. Coupez […]

>>

Le traître

« le Nâzim Hikmet continue d’être un traître à la patrie. » Ameri … … …   Nous ne pouvons plus publier le poème entier en raison des droits d’auteur. Nous nous excusons. Nazım Hikmet Ran

>>